art 005 : Eternité

Publié le par OLD

éternité


A l'aube de chaque jour, naissance,

Je jette mes yeux au-delà de l'horizon,tendresse,

Avec un soupir, je dessine les contours, richesse,

Mais, rien ne me revient, nul écho, infinie trop distance,

Alors, sans desespoir, ni question, ni réponse, allégresse,

Ici et là, je sème des mots en ultime profondeur, confiance,

Sans vouloir connaître résultat de ma quête, suffisance,

Afin que, par delà le temps qui s'égrenne, en secondes , détresse,

Sur l'air, sonorités à nos oreilles surdité dérisoire, pesanteur,

Sur l'eau, parfums à nos odorats èteints respirables, profondeur,

En nous, artifices à nos regards, éblouis de chimères,

Zestes acides, à nos langues, gourmandises éphémères,

Tous ces mots offerts, délicates violences, unique solitude,

Ouverts, accessibles, à toutes, à tous, ultime multitude,

Tracent réalité, blessures sans souffrances, pour notre éternité.


OLD

Publié dans TEXTES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S

effectivement je devrais être irréprochable !!! zut de zut !!!


Répondre
S

mais c'est que tu te débrouille vachement bien avec les mots !!!!


Répondre
O


coquine
oui je me débrouille un peu avec les mots
et un peu aussi avec l'ortograf
(tu te débrouille prend un S)
je n'étale pas ma science
c'est simplement pour te dire
qu'une jeune fille qui ne supporte pas les baskets
doit essayer d'être cirée aux petits oignons !
(LOL)
old
ps : j'ai hâte de te retrouver dans l'overbloguien