art 543 : 208

Publié le par OLD

vraie justice ? …

certains payent pour un rien

et d'autres ne payent jamais rien …

Publié dans CITATIONS du dimanche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
La justice trop souvent 1 leurre... Selon sa place dans la société où est l'égalité dans tout cela et surtout est ce légal ?....
Répondre
P
Qu'est-ce que la justice ? La justice désigne avant tout une valeur, un idéal moral, un concept philosophique dont la caractérisation paraît à la fois instinctive (le sentiment d'injustice ou de justice s'impose à nous) et complexe (il est impossible de définir abstraitement les critères du juste).
C'est la juste appréciation, reconnaissance et respect des droits et du mérite de chacun.
Avec pour synonymes : la droiture, l'équité, l'impartialité, l'intégrité. Mais aussi le Pprincipe moral de conformité au droit, quand on fait régner la justice.
Qu'est-ce que la vraie justice ? La justice égalitaire ? Le Conseil constitutionnel a consacré en 1975 cette équivalence, affirmant que le principe d’égalité de tous les individus devant la justice possède une valeur constitutionnelle. Cela signifie que tous les justiciables, quelle que soit notamment leur nationalité ou leur condition, doivent être traités de manière identique par les juridictions françaises. Mais il il y a d'autres formes de justice, comment décider de la meilleure ? La justice distributive est, selon Aristote, la « première espèce de la justice particulière qui s'exerce dans la distribution des honneurs ou des richesses ou des autres avantages qui peuvent être répartis entre les membres d'une communauté politique. »

À l'inverse de la justice commutative qui établit une égalité arithmétique, la justice distributive repose sur l’égalité proportionnelle — ou égalité géométrique —. Elle distribue selon le mérite, faisant cas des inégalités entre les personnes. Aux personnes inégales, des parts inégales. L'on retrouve la cristallisation de cette conception dans une formulation bien connue, celle de l'adage du jurisconsulte romain Ulpien : « rendre à chacun son dû ».

La mesure du mérite est fonction des régimes politiques et donc des valeurs auxquelles ils sont attachés. Saint Thomas attribue la vertu à l'aristocratie, la richesse à l'oligarchie, la liberté à la démocratie, sans exhaustivité. Les droits, obligations, charges et avantages, sont répartis dans le respect des critères de mérite. Dans l'Antiquité, à chacun son rang, ses mérites, ses besoins et ses actions. Aujourd'hui, la justice distributive désigne couramment la notion de justice sociale qui a pour but de réduire les inégalités matérielles. La vraie justice ? Ici, on se posera plus la question du donner que du recevoir. C'est vrai que c'est une vaste question, en ce qui concerne la justice fiscale : les impôts, les taxes, les niches fiscales...
Répondre
O
un bien grand commentaire digne de philozophie ... en réalité ce qui perturbe l'équilibre ce n'est pas uniquement la distribution de la JUSTICE mais la quantité ENORME d'injustices ... pourquoi existe t-il l'immunité parlementaire ? (pour faire TAIRE la vérité ?) ... pourquoi immunité diplomatique ? (pour ignorer tous les excès des diplomates ?) ... et pourquoi le pauvre péquin qui vole une pomme pour se nourrir devrait-il se faire couper une main ? ...
P
cette discussion peut aller très loin..effectivement QUI a le droit ( tiens ca me rappelle une chanson) de juger, de condamner? Lorsque des êtres humains vivent ensemble, il est certain qu'il faut édicter certaines LOIS dans le respect d'autrui....mais je crois fermement que tôt ou tard cette législation sera remise en cause, ne correspondant plus au moment donné! je crois qu'on peut et on doit avoir l'humilité de se remettre en cause et surtout on devrait avoir le DROIT de limoger ceux qui n'accomplissent pas leurs fonctionsz dans le respect de chacun à part égale...
Répondre
O
LIMOGER ! ... voilà un bien joli verbe du 1er groupe ... qui mérite qu'on s'y attarde ... LIMOGER celles et ceux qui trichent en abuzant de leurs fonctions ...
J
Quartier V.I.P ??? tout est dit.Les Balkani toujours en liberté ???
Sinon c'est le lampiste qui trinque.comme pour Bretigny...
Répondre
O
oui comme tu dis ... TOUT EST DIT ... il n'y aura jamais de VRAIE JUSTICE JUSTE ...
M
Pour moi,
Quand j'étais enfant
être juste, vivre en accord avec ce qui est juste,
C'était la perfection,
La pureté suprême...

Depuis j'ai grandi, j'ai vieilli,
Et j'ai compris que la justice n'existe pas au sein d'une humanité depravée,
Certains devraient payer, et ne paye rien, d'autres payent pour rien...
C'est vraiment trop injuste...
Pour cela j'aime rester dans mon antre, confinement ou pas, et savoir que je suis un " Juste ".et ce n'est pas injuste de le dire.
Répondre
O
voilà le commentaire qui se rapproche le plus de ce que je pense ... une humanité DEPRAVEE ... donc une justice dépravée ... finalement sur cette pauvre planète meurtrie RIEN N'EST JUSTE ... un jour, lors d'une conversation hautement philozophique justement sur la justice, un ami m'a dit : « une solution JUSTE serait d'assassiner TOUS les juges » ...
A
c'est mon avis .
moi je pense que l ' argent aide pour se faire défendre ,si tu as de l'argent tu as un meilleur avocat .
dans la vie du travail,, certains sont moins payer que ceux qui ne se lève pas pour en trouver ( du travail , bien sur).c est aussi une injustice.
Répondre
O
bien sûr l'ARGENT intervient dans les rendus de justice ... de meilleurs avocats et des pots de vin, ici et là, ça aide ...
J
pour moi la justice n'est pas toujours juste ....selon que vous soyez pauvre ou riche... célèbre .... il y a tellement d'exemples ...en accord avec danielle !!!
Répondre
O
je vais bien plus loin que toi ... pour moi AUCUNE justice n'est juste ... comment peut-on laisser à des humains le droit de juger ? ... et je pense que la justice DIVINE n'est pas assez prézente ...
D
pas d'accord avec le commentaire précédent; évidemment que lorsqu'on évoque " la justice" on s'attend à une égalité dans les jugements. Or l'histoire est pleine de gens qui ont été jugés par des législateurs, des présidents etc...qui ne rendaient que LEURE justice, en fonction de LEUR pouvoir en justice,des idéologies diverses.. selon que vous serez riches ou pauvres...d 'où peut-être ce sentiment que ce sont toujours les mêmes qui payent? que les peines ne sont pas toujours proportionnelles aux actes? je crois que je m'égare un peu..
Répondre
O
tu ne t'égares pas selon moi ... bien sûr et MALHEUREUZEMENT le rendu de justice est fonction de multiples facteurs ... et bien TROP SOUVENT l'argent, le pouvoir et la copinerie influent sur le rézultat ...
A
Que serait donc une fausse justice ? Le terme justice implique l'acceptation qu'un tiers intervienne dans un conflit qui se déroule entre deux...Que les deux, un des deux ou aucun des deux pensent que c'est une farce ne change dès lors rien à l'affaire...
Répondre
A
Pour moi c'est assez simple : il existe un système politique qui assigne une place à la justice et détermine son statut par rapport au pouvoir politique. Tu acceptes ou pas, cela te plaît ou non, cela ne change rien si tu as "affaire"avec cette justice. Et tu devras modérer tes propos à l'égard du juge, que cela te procure un sentiment d'injustice ou pas.
La justice ne traitant que les affaires qu'on lui soumet, se trouvent déjà exclues toutes les affaires non élucidées, ce qui fait un paquet de situations où aucun jugement ne sera rendu.
Reste l'idée de rendre justice soi-même, mais là , on n'a quelques raisons de craindre la justice des autres
O
il me semble que c'est un RIEN plus compliqué ...